Comment s'occuper d'un chat?

"Je souhaite adopter mon premier chat, mais je me pose des questions sur le matériel à
prévoir."


"J’ai déjà eu des chats, mais ça fait longtemps : j’ai peur d’avoir oublié comment on fait."


Bravo, vous êtes au bon endroit et merci d'avoir engagé une réflexion autour du bien-être de
votre futur compagnon, c’est le premier pas indispensable pour envisager sereinement
l’adoption d’un chat ! 

Sur cette page, vous trouverez : 

Quelques réflexions avant d'adopter 

          -> Un chat pour mon mode de vie

          -> Comment faire pendant les vacances ? 

          -> Accidents et dégradations de la maison

Education et apprentissage

          -> Un chat peut-il apprendre des choses ?

          -> Comment éduquer un chat ? 

          -> Comment caresser un chat, pourquoi mon chat ne veut pas être porté ?

 

Comment assurer le bien-être de mon chat ?

           -> Le matériel nécessaire

           -> Quelques conseils pour aménager son environnement

           -> Jouets

           -> Quelques conseils sur la nourriture

La santé du chat

          -> Quels sont les examens obligatoires chez le vétérinaire ?

          -> Petites questions sur la santé du chat et le budget

          -> Qu'est-ce qui est toxique pour le chat ? 

          -> Quand consulter ? Est-ce grave si...

La vie de mon chat 

           -> Le cycle de vie d'un chat

           -> Il paraît qu'un chaton grandit beaucoup, avez-vous quelques exemples ?

           -> A quoi m'attendre quand mon chat sera vieux ?

suivi.jpeg

Quelques réflexions avant d'adopter

Education et apprentissage

Un chat peut-il apprendre des choses ? 

Un chat peut apprendre beaucoup de choses tout seul : ouvrir les portes, se réveiller en même temps que vous, prendre le rythme de votre famille, vous attendre à la porte à votre arrivée le soir, utiliser une chatière…
 

Il peut aussi apprendre des choses grâce à vous : s’asseoir, uriner dans les toilettes, uriner correctement dans une litière avec couvercle, ne pas gratter les plantes, ne pas monter sur la table, donner la patte, aller d’un endroit à un autre… Commencez l’éducation du chaton ou du chat dès son arrivée, soyez persévérant, patient et réaliste. Instaurez des règles simples, claires et sans exception.

Comment éduquer un chat ?

Le renforcement positif est idéal pour favoriser l’apprentissage :

  • A chaque bonne attitude, voix douce, récompenses alimentaires, caresses.

  • L’extinction : ne pas répondre à un comportement indésirable.

Exemples :

  1. Si lorsque votre chaton miaule devant la porte pour rentrer dans la pièce et que vous ne voulez pas qu’il entre, n’ouvrez pas la porte pour lui parler et lui demander de se taire. Voici comment le chat raisonne : « J’ai miaulé, mon maitre ouvre la porte, donc je dois continuer à miauler pour qu’il me laisse entrer. » Pour faire cesser ce comportement, il ne faut pas y répondre.

  2. Si un chaton mordille vos mains ou joue avec les griffes, il faut cesser immédiatement de jouer avec lui. A force, il comprendra qu'il ne peut pas jouer avec vous s'il vous blesse. 

 

 

Les punitions :
Si votre chat fait une bêtise, il ne faut jamais le battre. Toute violence physique est évidemment à proscrire : parce que la violence ne résout rien, mais surtout parce que cela renforce le comportement gênant.


La punition (uniquement si le chaton a eu un développement comportemental normal) doit être simultanée à la faute : les chats ayant très mauvaise mémoire, s'ils ne sont pas pris sur le fait en train de faire une bêtise, ils ne comprendront pas pourquoi ils sont punis car ils auront oublié ce qu’ils ont fait.

Ainsi, toute punition appliquée à contretemps, engendrant douleur ou peur, aura des conséquences dramatiques sur vos relations et déclenchera des troubles anxieux. Un chat n'est pas un chien et ne comprend pas l'autorité. 

  • Punition éthologique : petites tapes du doigt sur le nez, prise par la peau du cou en « labourant » le ventre avec les doigts (comme le fait sa mère)

  • Punition sur le fait : NON vigoureux sans crier (le chat attache une grande importance au ton de la voix), claque dans les mains

  • Punition à distance (la plus productive) : quand le chaton fait sa faute, un objet léger et bruyant est lancé à côté de lui (trousseau de clés, revue, pantoufle). La plupart du temps, surpris il arrête. La spray thérapie (pulvérisation d’eau) est très efficace.


Un chat ne fait jamais une bêtise exprès. Il fait ce que lui dicte son instinct ou bien réagit en fonction de son éducation. On a donc tout intérêt à l’éduquer de la meilleure façon pour qu’il sache ce qu’il peut faire et ce qu’il ne doit pas faire.

Comment caresser un chat ? Pourquoi mon chat ne veut pas être porté ?

Les chats adorent recevoir des caresses sur le poitrail, derrière les oreille, au bas du dos et venir frotter leur tête contre nous. Il faut éviter de les caresser à rebrousse-poil.

Ce sont des animaux sensibles et ils ont tous leur histoire plus ou moins difficile, de plus, il faut bien nous rendre compte que nous sommes des géants pour eux. Ainsi, le chat va avoir besoin d'avoir un petit peu de temps et de patience pour apprendre à vous connaître avant de pouvoir vous faire confiance. Chaque chat est est différent, lui donner le temps, c'est aussi prendre le temps d'apprendre à le connaître et savoir ce qu'il aime et ce qu'il n'aime pas. 

Le jeu est notamment un excellent moyen de tisser un lien avec votre chat, alors ne vous en privez pas ! Vous pouvez lui proposer des caresses, mais arrêtez-vous s'il montre du mécontentement.

Une fois que vous le sentez à l'aise avec vous, qu'il se laisse toucher et qu'il réclame de lui-même des caresses, vous pouvez essayer de le caresser dans des zones plus sensibles (par exemple sur le ventre), et commencer à progressivement l'habituer à être soulevé du sol. Il faut y aller petit à petit en plaçant ses mains derrière ses pattes avant pour le soulever, de plus en plus haut au fil des jours jusqu'à pouvoir le porter dans les bras. Si vous arrivez à le porter, n'oubliez pas qu'il faut toujours soutenir le chat pour qu'il soit bien stable et se sente en sécurité.

Penser à lui offrir des caresses et des friandises à chaque fois que tout  se passe bien. 

Si vous brusquez la rencontre alors que le chat ne vous fait pas encore confiance, il risque d'avoir un peur du contact avec vous et de refuser d'être porté, ainsi que d'être plus distant que ce qu'il aurait pu être. Attention, certains chats n'apprécient pas du tout être porté et il faut apprendre à s'y faire, ce n'est pas pour autant que ça ne peut pas être un super chat ! 

Comment assurer le bien-être de mon chat ? 

Tout d'abord, voici tout le matériel nécessaire pour accueillir un chat chez soi : 

bac litière chaton.jpg
Litière chat couverte.jfif
cage de transport chat.jfif
sac à dos chat.jfif
sac-de-transport-souple-taille-m.jpg

Une litière (bac avec couvercle ou non).

S'il s'agit d'un chaton, il vaut mieux commencer par prendre une litière basse et non couverte pour qu'il puisse y accéder plus facilement. Quand il sera plus grand, il sera possible de l'échanger pour une litière couverte.

Attention, le chat recouvre ses déjections, le bac peut paraître propre, mais il faut bien vérifier qu'il n'y a rien au fond (notamment l'urine). Un chat peut  refuser d'aller dans sa litière si elle est trop sale.

 

Une caisse de transport

 

Attention à ne pas en prendre une trop petite, les chatons grandissent très vite et peuvent se retrouver à l'étroit dedans.

Il existe des caisses de transport de toutes sortes (rigides, souples en tissus, sac à dos ou à bandoulière), mais seules les cages rigides sont homologuées pour les transports sur longue distance (TGV, avion, grands trajets en voiture). Il faut veiller à ce que le chat puisse s'allonger dedans correctement et à ce qu'il puisse se retourner facilement.

Solana-don.png

Une gamelle d'eau et une gamelle de nourriture

 

Les jeunes chatons ont besoin d'un bol plus bas tandis que les séniors ont du mal à se pencher et ont besoin d'un bol plus haut. La nourriture doit être de bonne qualité (composition sans céréales et à base de viande) et adaptée à l'âge et la condition du chat (chaton, chat stérilisé, hypoallergéniques, urinaires...)

De la litière 

 

Il en existe de plusieurs sortes (agglomérante, végétale, minérale,...). Les chatons peuvent jouer avec leur litière et en grignoter, il vaut donc mieux éviter la litière agglomérante pour empêcher tout risque d'occlusion. Les litières parfumées sont à éviter.

 Un griffoir

 

Souvent négligé, n'oublions jamais qu'un chat a besoin de faire ses griffes, cela contribue à son bien-être.

Et nous souhaitons tous garder nos meubles intacts... L'idéal est de repérer les endroits où votre chat a tendance à faire ses griffes et d'y placer des griffoirs.

Un endroit pour dormir

 

Accessible tout le temps et où il sait qu'il ne sera pas dérangé. Avec, il sera détendu et plus amical envers vous. Cela évite aussi que son endroit de détente ne devienne un endroit inaccessible (sous un lit ou un meuble par exemple). Petit bonus : lui aménager un coin détente près d'une fenêtre. Les chats adorent regarder ce qu'il se passe dehors lorsque vous n'êtes pas à la maison.

giada.jpg

Quelques conseils pour aménager son environnement :

Un arbre à chat 

Il en existe de différentes tailles, formes et textures, mais le plus important est de veiller à ce qu'il soit stable. On peut changer les poteaux de sisal quand ils sont usés pour lui redonner une nouvelle vie.

Placer le dans un lieu de vie pour que le chat puisse l'utiliser en passant du temps avec vous. Point bonus s'il est près d'une fenêtre, les chats adorent regarder ce qu'il se passe dehors pendant votre absence.

IMG-20220819-WA0000.jpg

Aménager des espaces en hauteur

 

 les chats ne perçoivent pas la superficie d'un foyer comme nous, ils adorent sauter et se trouver un perchoir pour observer ce qu'il se passe dans la maison.

Sans avoir à se ruiner en installations, il est possible de déplacer des meubles pour lui créer un chemin lui permettant d'accéder aux hauteurs. Ce n'est pas beaucoup d'efforts pour nous, mais un terrain de jeu plus important pour eux.

Il est aussi possible d'installer des rampes en hauteur ou des éléments muraux que les chats adorent utiliser.

La sécurisation des extérieurs (fenêtres, balcons et jardins)

 

 C'est un élément très important pour la vie de nos petits compagnons mais souvent oublié. Combien de chats ayant un accès à l'extérieur se sont fait écrasés ou sont partis et n'ont plus jamais donné signe de vie? Combien de petits funambules sur les balcons ont glissés à cause de la pluie ou d'une erreur d'inattention et sont morts ou finissent handicapés à vie? Même en habitant un quartier peu passant, les chats typés ou à poils longs ayant accès à l'extérieur sont très souvent victimes de vols pour du trafique animal ou de fourrure.

La sécurisation des accès extérieurs est obligatoire, elle peut être réalisée en bricolant un peu, ou en faisant appel à des professionnels.

Il est possible de sécuriser les fenêtres (y comprit les fenêtres oscillo-battantes), balcons de plein-pieds ou non, terrasses et jardins auquel le chat peut avoir accès. Cela évitera accidents, vols, bagarres et transmission de maladies (FIV, FeLV, typhus, maladie de Carré,...) 

>> En savoir plus sur la sécurisation des extérieurs <<

Dois-je prévoir un budget conséquent pour les jouets et le matériel ?

​Le jeu est important pour tous les chats, mais ils auront plus ou moins d'appétence au jeu en fonction de leur âge et de leur caractère. Si vous ne souhaitez pas dépenser des sommes énormes dans les jouets qui ne seront pas utilisés, nous vous conseillons plutôt de commencer par faire connaissance avec votre chat. Les chats sont joueurs, alors il faudra prévoir au minimum 15 minutes de jeu quotidien (bien plus pour les chatons !).

 

Le jeu est comme une chasse, le chat ne sera donc pas intéressé par une balle immobile, il faut la faire rouler pour l'intéresser, idem avec ses autres jouets qu'il faudra agiter sous son nez. Sinon, il ne sera pas intéressé et peut avoir des "coups de folies" à courir dans toute la maison et à faire des bêtises.

 

Prenez le temps de comprendre ce avec quoi il aime jouer, ce qui attire le plus son attention.​ Des objets de votre quotidien peuvent se transformer en une source interminable de jeux pour votre protégé, quel que soit son âge (oui, les séniors aussi aiment s'amuser !) :

  • un stylo vide (sans capuchon), qui roule par terre

  • une petite balle, type balle de ping-pong, balle de tennis ou balle rebondissante ou encore une balle d'aluminium.

  • un ruban en tissu, un bouchon relié à une ficelle...

​Attention, cependant : il ne faut jamais laisser son chat jouer avec un nouveau jouet sans surveillance. Eh oui, dans les premiers temps surtout. Il faut voir comment il joue et veiller à ce qu'il ne soit pas en danger. C'est d'ailleurs ce que préconisent les fabricants de jouets. Il faut également vérifier que le jouet est en bon état et le changer s'il est abîmé pour éviter que le chat n'ingère de petits bouts.
 

Une fois que vous aurez découvert ses goûts, vous pourrez vous procurer des jouets adaptés à son âge et à votre budget en sachant qu'il aimera jouer avec. Vous pouvez également en fabriquer vous-même. Si vous jouez avec un laser, attention à ne pas viser les yeux du chat !

Pour le reste du matériel, il est possible de construire soi-même un arbre à chat avec de la moquette, du sisal et des plaques de bois. Pour les gamelles, de simples bols suffisent et pour son endroit où dormir, un simple carton avec un pull portant votre odeur fera son bonheur.

Et pour la nourriture alors ? Plutôt croquettes ou pâtée ?

Comme mentionné précédemment, il faut à tout prix leur donner des croquettes de bonne qualité, le surcoût à l'achat est rapidement amorti par une vie plus longue et une meilleure santé (et donc des frais vétérinaires réduits).

 

Les chats supportent mal le changement brusque d'alimentation, à l'adoption, nous vous donnons le nom des croquettes auxquelles votre chat aura été habitué. Si jamais vous souhaitez les changer, il faudra prévoir une période de transition où vous lui donnez un mix des deux croquettes en diminuant progressivement la proportion des anciennes croquettes. 


Et pour les quantités alors? Et bien vous pouvez donner des croquettes à volonté à votre chat, il va se nourrir à sa faim. Les chats prennent souvent plusieurs petits repas dans la journée. Vous pouvez également lui donner de la pâtée de temps en temps, mais attention à bien retirer ce qui n'a pas été mangé et qui est en train de noircir. Les croquettes ont aussi l'avantage d'éliminer une partie du tartre qui se dépose sur les dents, et de limiter les opérations de détartrage chez le vétérinaire. Vous pouvez aussi faire un mix de pâtée et de croquette au quotidien en vous référent aux quantités indiquées au dos du paquet de croquettes.

Si vous voyez que votre chat mange toutes les croquettes dès que vous les mettez, qu'il vomit après avoir mangé trop vite son repas ou qu'il a prit trop de poids, il faut fractionner les repas de la journée et se référer aux quantités quotidiennes du paquet. Pour les chats les plus gourmands, il existe des croquettes plus grosse pour les forcer à mâcher, qui remplissent le ventre en étant moins caloriques ou bien il est possible de cacher les croquettes en changeant le bol de place pour forcer le chat à faire un petit peu d'exercice. Il existe également des pipolinos et kong ou bien ou des distributeurs qui nécessitent que le chat joue avec pour donner accès à la précieuse nourriture.

Attention ! Les chats ne digèrent pas le lait et ne peuvent pas manger de nourriture faite pour les humains (car trop salée, sucrée, ou grasse, cela peut leur causer des problèmes de santé de type hyper-tension ou diabète). Il ne faut JAMAIS leur donner les restes de vos repas. Il peuvent par contre manger du poisson cuit à la vapeur, mais gare aux viandes mal cuites qui peuvent contenir des vers. 

solana-collecte.png

La santé du chat

Quels sont les examens obligatoires chez le vétérinaire?

  • Légalement, tous les chats nés après 2012 et détenus par une personne doivent être identifiés. Il est strictement obligatoire qu'un particulier ou un organisme fasse identifier tout chat avant de le céder ou de le vendre. 

  • En plus de l'identification, pour s'assurer de sa santé, un chat doit être vacciné. Il existe plusieurs vaccins en fonction de ses conditions de vie, mais celui qui doit être fait pour tous les chats est le vaccin contre le Coryza et le Typhus. Il n'empêche pas de contracter ces maladies, mais il empêche de contracter des formes graves et mortelles (même un chat qui ne sort pas peut attraper ces maladies s'il est en contact avec un chien, d'autres chats qui ont accès à l'extérieur, des enfants en bas âge, ou même des spores déposés sur vos chaussures!). Le rappel de vaccin Coryza/Typhus a lieu tous les 2 à 3 ans chez le vétérinaire. Contrairement au vaccin humain, vous n'avez pas besoin d'acheter à l'avance en pharmacie le vaccin du chat, le vétérinaire en aura déjà un sur place.

 

  • Il est possible de faire vacciner votre chat contre la leucose (FeLV) s'il a un accès à l'extérieur, et si vous voulez voyager avec lui à l'étranger, il faut faire un vaccin contre la rage et lui faire faire un passeport auprès de votre vétérinaire.

  • Il est important de déparasiter son chat régulièrement : même en n'ayant jamais vécu dehors, des oeufs de vers peuvent passer dans le lait maternel et éclore quand le chat est stressé. Il faut donc vermifuger son chat tous les 6 mois, les chatons sont plus fragiles et sensibles et ont besoin d'un vermifuge tous les mois jusqu'à ce qu'ils aient 6 mois. ATTENTION, les vermifuges de super marché sont inefficaces, il vaut mieux se tourner vers le vermifuge du vétérinaire. Nous utilisons souvent du Stronghold + ou du Millbemax. Attention, les chatons ont besoin d'un vermifuge spécial (moins concentré car ils sont beaucoup plus petits).

  • Les chats adoptés dans l'association sont tous déparasités alors vous n'aurez pas besoin de leur donner d'anti-puce. Si votre chat a un accès à l'extérieur, il faudra lui en donner un dès que vous le voyez commencer à se gratter. Il existe certains produits comme le Stronghold + qui déparasitent et vermifugent en même temps. Comme pour le vermifuge, l'anti-puce de supermarché est inutile. Si vous avez déjà des puces chez vous, vous pouvez vous en débarrasser en utilisant un fumigène ou un nettoyeur vapeur (la chaleur tue puces et oeufs!)

  • Les chats se multiplient à une vitesse impressionnante : une femelle peut accoucher de sa première portée à l'âge de 6 mois et mettre bas 2 à 4 fois par an à une portée allant de 2 à 8 chatons ! Dans la majorité des cas, il y a 5-6 chatons à chaque portée. Chez le chat, il n'y a pas de ménopause, alors une femelle de 18 ans peut quand même mettre bas !! Une surpopulation féline entraîne des chats en très mauvaise santé qui meurent très jeunes (un chat errant vit en moyenne 5 ans au lieu de 15 à 20 ans pour un chat domestique), en plus de la rude compétition pour la nourriture. Un chat domestique non stérilisé va marquer son territoire en urinant partout, peut se montrer agressif et va hurler à la mort pour essayer de trouver un partenaire du sexe opposé. Pour toutes ces raisons, la stérilisation est importante et nécessaire

Quelques petites questions sur la santé du chat et le budget

Quelle différence de budget initial entre un chat acheté, trouvé, et adopté en association? 

Comme vu dans la section précédente, un chat doit à minimat être identifié avant d'être cédé.

  • S'il est trouvé dans la rue ou qu'il provient d'une annonce gratuite, il faudra l'identifier (85€), le vermifuger et lui donner un antipuce (7€), et le vacciner en lui donnant un rappel de vaccin un mois plus tard (entre 50 et 60€ par injection), puis le stériliser (environ 100€ pour un mâle et 150€ pour une femelle). Les prix peuvent varier selon la région et le vétérinaire mais vous pouvez donc estimer un budget initial entre 242€ et 300€. A savoir, ces chats n'ont souvent jamais vu de vétérinaires avant et ont donc souvent des maladies en plus à soigner (gale d'oreille, coryza, ...) 

  • S'il est acheté dans un élevage ou en magasin, le montant dépend des conditions d'adoption pratiquées par l'éleveur/le magasin. La plupart ne proposent qu'un animal identifié et il faudra donc prévoir tous les frais vétérinaires en plus du prix d'achat, les plus sérieux effectuent toutes les opérations chez le vétérinaire à l'avance et vous n'aurez pas d'autres frais à avancer. Il est donc important de bien se renseigner. Demandez à consulter le carnet de santé du chat pour vérifier que les vaccins sont bien à jour et qu'il possède un numéro d'identification. A savoir, il est important de se renseigner avant d'adopter un chat pure race car de très nombreux chats de races développent de gros problèmes de santé à cause de la consanguinité.

  • Les associations possèdent des partenariats avec les vétérinaires et payent donc des frais moins élevés. Comme elles sont à but non lucratives, les associations ne demandent qu'une participation financière qui couvre le montant des frais vétérinaires engagés. Il faut cependant se renseigner auprès de l'association pour savoir ce que couvrent les frais d'adoption. Par exemple, nous prenons en charges toutes les opérations citées sauf le rappel de vaccin. En moyenne, les frais d'adoption s'élèvent à 200€ dans une association.

Comment savoir quand un chat est malade? 

Le chat est un animal très réservé, si quelque chose ne va pas, il ne va pas vous le montrer. Il faut donc être très attentif. Les signes principaux de maladie sont :

  • Perte rapide de poids

  • Il ne mange plus du tout

  • Il a perdu toute énergie et dort toute la journée, ce qui est contraire à ses habitudes

  • Sa troisième paupière est sortie (voile blanc sur l'oeil)

  • Diarrhée, constipation ou pas de selles/urine du tout

  • Il ne prend plus appuis sur une de ses pattes

  • Il est recouvert de plaques urticantes 

  • Il boit beaucoup plus qu'à son habitude

  • Il vomit plusieurs fois dans la journée

  • Il s'est battu dernièrement et il semble avoir un abcès  

Vous pouvez retrouver plus d'informations sur les maladies du chats ici.

Combien coûte en moyenne un chat tous les ans? 

Tous les ans, un chat doit avoir une visite de contrôle chez le vétérinaire, il a un rappel de vaccin typhus/coryza tous les 2 à 3 ans, et un rappel de vaccin pour la leucose s'il a accès à l'extérieur. Il faut aussi prévoir 2 vermifuges par an.

Comme le chat est un être vivant, il peut se blesser, ou tomber malade. C'est surtout le cas pour les chatons et pour les vieux chats, ou pour ceux qui ont accès à l'extérieur et qui peuvent se battre à sang contre d'autres animaux ou bien se blesser. 

A ces frais vétérinaires s'ajoutent la litière et les croquettes tous les mois. 

 

Le budget annuel dépend essentiellement du prix des croquettes que vous allez lui donner, mais il faut compter en moyenne 600€ par chat et par an, en plus des frais initiaux mentionnés plus haut, et d'une éventuelle opération.

Avez-vous des conseils pour des mutuelles? 

Les mutuelles pour animaux de compagnie remboursent très mal et/ou très peu de choses. Il est donc important de bien se renseigner en signant un contrat pour savoir ce qui est prit en charge ou non.

La plupart des membres de notre associations qui possèdent un chat ne possèdent pas de mutuelle pour eux. Certaines mettent de côté sur un compte 15€ tous les mois pour subvenir à leurs besoins en cas d'accident ou de maladie.

Quelles sont les maladies les plus courantes du chat? 

  • Le Coryza, sans aucun doute la plus courante. Il s'agit d'une infection des yeux et des voies respiratoire, dans les cas les plus graves du pus peut s'en échapper et si elle n'est pas traitée pendant un moment, elle peut déformer de manière irréparable les voies respiratoires et nécessiter l'énuclation d'un oeil, voir entraîner la mort (surtout chez les chatons errants ou de particuliers qui ne sont jamais soignés). Il se traite facilement avec des médicaments.

  • La gale d'oreille, un acarien parasite qui élit domicile dans les oreilles. Le chat va beaucoup se gratter et les oreilles vont sentir mauvais. Il peut se transmettre à d'autres chats s'ils dorment ensemble. Il se traite facilement en nettoyant les oreilles et avec un médicament.

  • Un parasitage important : des vers, des tiques ou des puces. Il faut retirer les tiques avec une pince spéciale (attrape-tique), et les puces et vers peuvent être vaincus par des anti-parasitaires.

Les maladies du chat sont bien plus nombreuses, découvrez-en plus sur notre page >>Maladies du chat et du chien <<

J'ai entendu parler du FIV et du FeLV, qu'est-ce que c'est ?

Ce sont deux maladies immunodépressives aussi connues sous le nom de "sida du chat" et de "leucose du chat". Elles se contractent comme le sida chez les humains par des échanges de sang ou de sperme. Les chats les plus touchés sont donc des chats non stérilisés car leurs hormones les rendent très territoriaux et il n'hésiterons pas à s'attaquer jusqu'au sang et à se mordre. 

Les deux maladies ont des conséquences identiques : le corps va s'en prendre à ses défenses immunitaires jusqu'à toutes les détruires, rendant le chat plus faible face à d'autres maladies, ils auront donc besoin de médicaments pour les aider à survivre. Par contre, contrairement à chez l'humain, un chat peut être testé positif sous forme dormante et la maladie va se "réveiller" ou se "déclencher" des années plus tard.

Comme les chats stérilisés ne sont presque plus territoriaux (et plus du tout au point de se battre jusqu'au sang), il est parfaitement possible de faire cohabiter deux chats dont l'un est positif à une des maladie, sans risque qu'elle ne se transmette à l'autre.

Qu'est-ce qui est toxique pour le chat? 

  • Le chocolat : toxique pour les chats et les chiens. Plus il est noir, plus il est dangereux. Pour éviter tout souci avec cet ingrédient, n'en donnez jamais à votre compagnon même s'il semble adorer çà ! Les conséquences peuvent lui être fatales.

  • Le liquide de refroidissement des voitures : celui-ci a un goût sucré, les animaux s'en délectent et meurent dans les heures qui suivent, surtout lors des soirées froides d'hiver. Soyez vigilants !

  • Les limaces : très toxiques, pouvant provoquer des vomissements effroyables.

  • Les herbicides et insecticides : faites attention à ne pas laisser sortir votre animal dans votre jardin si vous venez d'y diffuser un ou plusieurs herbicides.

  • La nourriture humaine n'est pas toxique, mais elle est très fortement déconseillée car trop grasse, salée et sucrée pour eux. Elle déclenche des problèmes de diabète, d'hypertension, d'insuffisance rénale et d'obésité. Même une fois de temps en temps.

  • Certaines plantes : certaines plantes peuvent provoquer la mort de nos animaux, s'ils les ingèrent ou les lèchent frénétiquement. Attention particulière aux rhododendrons, ficus, lotus, aconit, aloès, amaryllis belladonna, arum tacheté, gui, aglaenema.

  • Les champignons sauvages : notamment l'amanite phalloïde, l'amanite tue-mouche, l'amanite vénéneuse.

  • L'ail blanc

  • L'alcool

  • Les médicaments humains comme les anti-dépresseurs, les analgésiques (paracétamol)

  • Les abeilles : si votre animal en avale ou est piqué, allez au plus vite chez votre vétérinaire.

  • Les algues et les eaux usées et stagnantes pouvant de plus véhiculer le vecteur de la maladie de la Leptospirose et des parasites.

  • Le lait : destinés aux veaux, les chats ne peuvent pas le digérer. De même, les adultes perdent la capacité de digérer des produits laitiers. Cela donne de terrible diarrhées aux chats.

Urgences vétérinaires en île de France : 08 36 68 99 33

Centre anti-poison : Paris Hôpital Fernand Widal - 200 rue du Fbg St Denis, 75010 Paris - Tél : 01.40.05.48.48

Ecole vétérinaire : Maisons-Alfort - 7 avenue du Général De Gaulle, 94700 Maisons-Alfort - Tél : 01.43.96.71.00

Est-ce grave si ...

La vie de mon chat

Il paraît qu'un chaton grandit beaucoup, mais j'ai du mal à me le représenter. Avez-vous quelques exemples ?

mamanchats.jpg
giada.jpg

Portée de Lannister à une semaine  et  portée adoptive de Giada à 4 semaines

IMG-20211102-WA0000_edited.jpg

Peter, 2 mois avec ses copines adultes en famille d'accueil

Le chat est un animal qui grandit particulièrement vite. En effet, la période de gestation d'une femelle n'est que de 2 mois et le chat a déjà une taille presque adulte en 8 mois. (les femelles les plus précoces peuvent même avoir leurs premières chaleurs dès l'âge de 4 mois !) 

Pendant la première semaine de sa vie, le chat a les yeux fermés et les oreilles collées à sa tête. Ses yeux s'ouvrent au bout de quelques jours et ses oreilles se décollent. Ils ne peuvent alors pas faire grand chose. 

A la fin de la deuxième semaine, ils vont commencer à se déplacer avec plus de facilité et progressivement commencer à jouer. Les chatons sont allaités jusqu'à leurs 1 mois et demi et apprennent progressivement à manger de la nourriture solide. S'ils sont avec leur mère, elle les éduque et leur apprend à aller à la litière. S'ils ne sont pas avec leurs mère, les chats sont des animaux très propres et apprennent à aller à la litière pendant leur période de quarantaine avant de rejoindre une famille d'accueil.

Les chatons peuvent être adoptés dès l'âge de 2 mois et demi, mais c'est encore un âge très jeune pour être séparé de sa famille et aller vivre tout seul. Plus le chaton passe de temps avec des copains et plus il va pouvoir apprendre des choses (par exemple à jouer sans les griffes et sans mordre !) 

Entre ses 3 mois et ses 6 mois, le chaton va gagner en mobilité et va être une petite pile d'énergie qui a besoin de se dépenser. Il lui faut beaucoup d'attention pour ne pas qu'il se blesse par accident ou pour limiter les bêtises. A cet âge, il a besoin de compagnie : soit la présence d'un copain, soit une personne qui peut rentrer à la maison le midi et passer un petit peu de temps avec lui. En plus, c'est aussi l'âge où il va avoir ses dents de lait et il va avoir la fâcheuse manie de tout mordiller pour essayer de soulage la douleur des dents qui poussent. Attention donc à bien protéger les câbles électriques.

IMG-20220102-WA0003_edited.jpg
Hilton1_edited.jpg

Clyde à 2 mois et demi, Clyde à 1 an et demi

IMG-20211213-WA0000_edited.jpg
IMG-20211213-WA0001.jpg

Absolem à 3 mois, Absolem à 8 mois

A partir de 6 mois, le chaton commence à se calmer et sa croissance ralentit. Elle s'arrête souvent quand il atteint l'âge de 8 mois, ensuite, il va plus prendre en muscle et en volume qu'en hauteur ! Il atteint sa taille et corpulence définitive entre 1 an et 1 an et demi.

Le saviez-vous? Tous les chatons naissent avec les yeux bleus et la couleur peut changer quand ils grandissent. De même, le pelage peut légèrement s'éclaircir ou foncer quand ils grandissent et se stabilise quand ils sont adultes. 

IMG-20220102-WA0002_edited.jpg
Raquette&Hilton.jpg

Clyde, 3 mois et Bonnie, 4 mois,      Bonnie 1 an et demi

IMG-20211124-WA0000.jpg
20220309_120725.jpg
IMG-20220317-WA0000.jpg

Kyo, 1 mois et demi,     Kyo, 3 mois et demi et Keolis 9 mois,       Kyo 7 mois.