Maladies courantes du chat et du chien

Cette page présente de manière non exhaustive des pathologies courantes rencontrées
chez le chat et le chien afin de vous familiariser avec celles-ci. En cas de doute, veuillez toujours consulter
un vétérinaire, qui sera le plus à même de poser un diagnostic suite à un examen clinique complet
. Cette page n’a aucune valeur de consultation vétérinaire et ne remplace pas l’avis d’un professionnel
de santé
.

Dans quel cas faut-il consulter sans plus attendre ?

  • Si votre animal ne fait plus de selles, ni d'urines

  • Si votre animal a la diarrhée (attention à la déshydration qui peut vite s'en suivre !)

  • Si votre animal boit beaucoup

  • S'il manque d'appétit et semble abattu

  • S'il essaie d'uriner mais qu'il a du mal, voire n'y arrive pas (peut être a-t-il des calculs urinaires)

  • Si ces yeux coulent, et ses oreilles sont purulentes

  • S'il vomit plusieurs fois dans la même journée (peut être une intoxication)

  • Si ses urines sont foncées

  • S'il a du mal à respirer ou s'essouffle dès le moindre effort

  • S'il est couvert de plaques urticantes ou de lésions cutanées anormales

  • S'il boite ou semble douloureux à la mobilité

  • S'il s'est battu il y a peu de temps et qu'il semble avoir un abcès ou une induration à un membre ou ailleurs (il ne faut jamais négliger une blessure, elle peut vite s'aggraver !)

La fièvre
La fièvre chez le chat peut avoir de nombreuses causes et ne doit jamais être prise à la légère. La température corporelle moyenne du chat étant de 38,5°C (contre 37°C chez l’humain), ils sont donc beaucoup plus fragiles vis-à-vis de ce symptôme. Toute fièvre doit entraîner une consultation vétérinaire.

Maladies infectieuses du chat

Solana recommande de faire vacciner son chat contre la leucose en cas de sortie
à l’extérieur ou de contact avec un congénère.

Le coryza
Le coryza est une des maladies les plus courantes chez le chat, et particulièrement chez les chatons. Le terme “coryza” est un nom générique donné pour tout un tas de maladies différentes, qui peuvent aller du simple rhume, à la pneumonie en passant par une conjonctivite. Le coryza est dû à des virus transmissibles notamment par l’air et contagieux de chat à chat. Les symptômes des formes courantes sont variés mais on retrouve fréquemment des yeux qui coulent, un ulcère dans la bouche, des crises d’éternuements, de la toux, un abattement, de la fièvre,... Il est nécessaire de consulter rapidement un vétérinaire afin de mettre en place un traitement symptomatique, notamment en cas de fièvre associée. La période d'incubation du coryza est de 3 à 5 jours en moyenne. Selon le virus incriminé, la maladie peut être chronique et ressurgir lors d’événements stressants.

Il existe un vaccin protégeant contre certains virus entraînant des formes graves de coryza, qui est recommandé même lorsque le chat n’a pas accès à l’extérieur. Le protocole vaccinal est de 2 injections à 1 mois d’intervalle puis un rappel annuel.

Si un coryza n'est pas traité sur un chat, il peut entrainer des déformations des voies respiratoires, une perte partielle ou définitive d'un ou des deux yeux et peux mener à une euthanasie pour les chats les plus fragiles (les plus vieux et/ou les trop jeunes).

Solana fait vacciner ses pensionnaires contre le coryza.

Le Typhus
Le typhus (ou panleucopénie féline) est une maladie grave, entraînant fréquemment la mort en quelques jours. Les symptômes sont un abattement important, de la fièvre, des vomissements et une diarrhée, parfois sanguinolante. Le typhus est très contagieux de chat à chat et se transmet par l’air. Il peut également être ramené sous les chaussures par exemple. Il existe un vaccin très efficace, souvent couplé à celui contre le coryza. Étant donné la gravité de la maladie et son issue mortelle, il est plus que recommandé de le réaliser même lorsque le chat n’a pas accès à l’extérieur.

Le protocole vaccinal est de 2 injections à 1 mois d’intervalle puis un rappel annuel. Solana fait vacciner ses pensionnaires contre le typhus. Le typhus fait partie des 3 maladies listées comme vice rédhibitoire selon le code rural, dans les 5 jours suivant l’adoption.

Solana fait vacciner ses pensionnaires contre le typhus.

La Leucose (ou FeLV)
La leucose est une maladie due à un virus qui détruit le système immunitaire, à l’instar du FIV. Le virus peut rester en sommeil de nombreuses années. S’il se réveille, il provoque une baisse d’immunité chez le chat qui le rend plus vulnérable face aux maladies dites opportunes, et finit par le tuer. Il faut donc être plus attentifs aux différents symptômes.

Il existe un vaccin, plus que conseillé particulièrement si le chat sort ou rencontre d’autres congénères. Le protocole vaccinal est de 2 injections à 1 mois d’intervalle puis un rappel annuel. Il existe également un test dit rapide, se pratiquant chez un vétérinaire, et permettant d’estimer si le chat a été en contact avec le virus ou non. Attention, ce test n’est fiable qu’à partir de 6 mois, une fois que le chaton a éliminé les anticorps maternels. En deçà de 6 mois, un test positif est à traiter avec des pincettes quant à son exactitude.

Le virus se transmet de chat à chat par morsure profonde ou relation sexuelle. Des chats stérilisés ont donc moins de probabilité d’être contaminés. Le virus peut être excrété dans les fluides corporels (salive, urine, selles), il convient donc d’éviter de mettre en contact un chat leucosique et un chat non correctement vacciné.
La leucose fait partie des 3 maladies listées comme vice rédhibitoire selon le code rural, dans les 15 jours suivant l’adoption.

Le test leucose est effectué si le chat est entré âgé de 6 mois ou plus à Solana. 

Le FIV
Le Virus de l’Immunodéficience Féline (VIF ou FIV en anglais) est aussi appelé le “sida du chat”. Il n’est pas transmissible aux autres espèces. Le virus peut rester en sommeil de nombreuses années. S’il se réveille, il provoque une baisse d’immunité chez le chat qui le rend plus vulnérable face aux maladies dites opportunes, et finit par le tuer. Il faut donc être plus attentifs aux différents symptômes. Il n’existe pas de vaccin. Il existe également un test dit rapide, se pratiquant chez un vétérinaire, et permettant d’estimer si le chat a été en contact avec le virus ou non. Attention, ce test n’est fiable qu’à partir de 6 mois, une fois que le chaton a éliminé les anticorps maternels. En deçà de 6 mois, un test positif est à traiter avec des pincettes quant à son exactitude. Le virus se transmet de chat à chat par morsure profonde ou relation sexuelle. Des chats stérilisés ont donc moins de probabilité d’être contaminés. À noter que certains chats ont la capacité d’éliminer naturellement le FIV. Un chat stérilisé et positif au FIV peut cohabiter avec un chat stérilisé négatif au FIV sans crainte de transmission de la maladie. 

Le test FIV est effectué si le chat est entré âgé de 6 mois ou plus à Solana.

La PIF
La Péritonite Infectieuse Féline ou PIF est une maladie grave et fatale dans 100% des cas. Il n’y a à ce jour qu'un traitement expérimental très onéreux et qui est illégal en France. Cette maladie aux symptômes variés est due à la mutation ponctuelle d’un virus très commun et très contagieux chez les chats : le coronavirus (attention, il n'est pas transmissible entre l'être humain et le chat). Chez certains chats, pour une raison encore inconnue, même s’il semble que la composante génétique soit importante, ce coronavirus mute et déclenche la PIF. Heureusement, le virus muté n’est pas contagieux, et la mutation reste rare. Il n'y a malheureusement aucun moyen de savoir si un chat va déclencher ou non cette maladie. La PIF a en général plus de chance de se déclencher chez les chats vivants en communauté, les jeunes et les chats âgés ou immunodéficients, et chez les chats ayant subit un stress (changement d'environnement, opération,...). La PIF fait partie des 3 maladies listées comme vice rédhibitoire selon le code rural, dans les 21 jours suivant l’adoption.

Maladies dermatologiques du chat

La teigne
La teigne est une maladie de peau due à un champignon. Elle est très contagieuse et transmissible à l’humain. Elle provoque des lésions rondes sans poils. En cas de teigne, il faut traiter l’animal ET l’habitat. Pour traiter l’animal, le vétérinaire vous prescrira un traitement adapté. En cas de doute, en attendant d’avoir rendez-vous chez un vétérinaire, vous pouvez commencer à désinfecter les plaies à la bétadine jaune. En parallèle, aspirer et laver tous les recoins de l’habitat et déclencher un fumigène spécifique afin d’éliminer tous les résidus du champignon. N’oubliez pas de désinfecter tout ce qui est contact avec les mains (typiquement les poignées de porte) et le chat (cage de transport et couchages compris).

La gale du corps
La gale est similaire à la teigne et également transmissible à l’humain, mais beaucoup moins fréquemment rencontrée. En cas de gale, il faut traiter l’animal ET l’habitat. Pour traiter l’animal, le vétérinaire vous prescrira un traitement adapté

Parasites

La gale des oreilles
La gale d’oreilles est provoquée par un petit parasite qui s’installe dans le conduit auditif et provoque des démangeaisons. Il sécrète une substance noirâtre caractéristique. Elle est contagieuse de chat à chat. Le traitement classique est d’environ 3 semaines et consiste à nettoyer les oreilles et administrer un traitement prescrit par le vétérinaire.

Les puces
Les puces sont d’adorables petites bestioles qui se faufilent partout dans la maison. Elles s’ancrent dans la peau du chat et aspirent le sang. On les remarque souvent plus par les petites boules noires qu’elles laissent dans le pelage. Il est important de traiter chaque mois un chat qui a accès à l’extérieur, tout au long de l’année. 
Les chats peuvent (en se léchant) ingérer le puces et se trouver ainsi infestés de vers dans leur estomac (les puces véhiculent les œufs de certains vers). Les colliers antipuces sont à proscrire à cause des risques d’étranglement et d’allergie de contact. En cas d’infestation, il faut traiter l’animal ET l’habitat. Pour traiter l’animal, il faut le brosser avec un peigne antipuce ou antipoux pour bien éliminer toutes les puces, pendant 2-3 jours et administrer un antipuce. En parallèle, aspirer et laver tous les recoins de l’habitat et déclencher un fumigène. Les piqûres de puces peuvent provoquer des allergies et engendrer des maladies.

Les vers intestinaux
Tous les chats attrapent des vers intestinaux dès la naissance via le lait maternel. Il en existe de nombreuses sortes : ronds, plats, longs,... Ils vivent dans le tube digestif et peuvent provoquer des dégâts plus ou moins silencieux, jusqu’au jour où la gravité des lésions provoquera des symptômes. Si votre chat semble avoir mal au ventre ou a des accidents de litière, c’est un des premiers signes. Heureusement, il existe de nombreux médicaments permettant de s’en débarrasser. Les vermifuges sont des médicaments vétérinaires qui tuent les vers présents dans le tube digestif, mais attention, les vers ont des formes dormantes qui ne sont pas attaquées par les vermifuges. Il est donc important de respecter le calendrier recommandé tout au long de la vie de votre chat. Ces formes dormantes peuvent se réveiller lors d’un stress par exemple. Par défaut, les vermifuges traitent les vers les plus courants, mais en fonction des symptômes, le vétérinaire pourra recourir à des examens complémentaires pour administrer un traitement contre des vers plus rarement rencontrés. Les vermifuges sont des médicaments qui s’achètent chez le vétérinaire, en fonction de l’âge, poids et état de santé de votre animal. De l’herbe ne vermifugera jamais votre chat…! Enfin, n’oubliez pas que les humains peuvent aussi attraper des vers intestinaux, notamment les enfants. Donc un chat bien vermifugé protège toute la maisonnée !

 Le calendrier vaccinal classique pour le chat est d’une fois par mois jusqu’à l’âge
de 6 mois, puis 2 fois par an tout au long de leur vie. S’ils rencontrent d’autres animaux
ou s’ils ont accès à l’extérieur, il faut les vermifuger 4 fois par an.

Les tiques
Les tiques s’ancrent dans la peau du chat et aspirent le sang. On peut les retirer avec un crochet spécial afin de bien enlever la tête, qui pourrait provoquer des infections si elle était laissée. Il est important de traiter chaque mois un chat qui a accès à l’extérieur, tout au long de l’année. Les piqûres de tiques sont douloureuses et peuvent engendrer des maladies graves.

Autres pathologies

Les problèmes rénaux
Les chats boivent peu et sont donc très sensibles aux problèmes rénaux. Pour les prévenir, il est nécessaire de donner à votre animal une nourriture de bonne qualité et de l’eau propre à volonté. Pour les inciter à boire, notamment en cas de fortes chaleurs, vous pouvez leur donner de la pâtée diluée dans un peu d’eau. Les 2 grandes affections rénales sont les calculs et l’insuffisance rénale.

  1. Si votre chat est apathique, semble avoir du mal à uriner ou urine du sang, consulter rapidement votre vétérinaire, il peut s’agir d’un calcul rénal. Il s’agit d’une urgence vétérinaire car l’issue peut être fatale si non traitée à temps.
     

  2. Si votre chat boit beaucoup, il peut s’agir d’une insuffisance rénale, c’est-à-dire que les reins ont du mal à fonctionner. Cela peut surgir à n’importe quel moment de la vie de votre chat et nécessite un traitement et une alimentation adaptée, car si les reins s’arrêtent de fonctionner, votre chat mourra. Il est donc nécessaire de consulter un vétérinaire régulièrement et de faire des analyses si vous pensez qu’il y a un problème.
     

Le Pyomètre
Pathologie se développant chez les chattes et chiennes non stérilisées. C'est une infection de l'utérus, qui peut amener à la mort de l'animal si elle n'est pas traitée en urgence. Il se solde toujours par une stérilisation d'emblée. On le reconnaît par l'abattement de l'animal, et par les écoulements de pus par le vagin de la femelle.
C'est une maladie à ne pas prendre à la légère : la stérilisation de votre femelle est le meilleur moyen de prévention.

L'Otite et la Conjonctivite
Les animaux peuvent, tout comme nous, en être atteints. Pour éviter cela et assurer leur confort, faites une bonne hygiène des oreilles et des yeux de votre compagnon, à l'aide de produits spécifiques vendus chez votre vétérinaire.

Maladies infectieuses du chien

Le syndrome de la toux de chenil
Symptômes  : trachéo-bronchite , rhinite et conjonctivite, fièvre
Processus infectieux  : contamination par voie orale et nasale
Incubation de la bactérie ou du virus  : variable selon le germe en cause, de 10 à 30 jours
Matières virulentes  : jetage nasale et larmes
Prévention médicale  : Vaccin valence Pi  ; primo vaccination en 2 injections et rappel annuel.
Prévention sanitaire  : isolement, désinfection, aération des locaux


La maladie de Carré
Symptômes  : problèmes digestifs, respiratoires, cutanés et nerveux .
Processus infectieux  : essentiellement par voie nasale (inhalation)
Incubation du virus  : de 3 à 7 jours
Matières virulentes  : secrétions nasales, buccales et oculaires, parfois les selles
Prévention médicale  : Vaccin valence C ; primo vaccination en 2 injections, rappel l'année suivante, puis tout les deux ans.
Prévention sanitaire  : isolement, désinfection des locaux


La Parvovirose
Symptômes  : gastro-entérite sévère , fréquemment hémorragique , fièvre, abattement, vomissements . Maladie mortelle si non traitée.
Processus infectieux  : contamination par voie orale
Incubation du virus  : 3 à 4 jours
Matières virulentes  : les selles et les urines
Prévention médicale  : Vaccin valence P  ; primo vaccination en deux injections, puis rappel chaque année
Prévention sanitaire  : isolement, désinfection des locaux, ne pas s'occuper d'autres animaux de suite après avoir été en contact avec l'animal malade


La Leptospirose
Symptômes  : gastro-entérite, ictère (yeux jaunes), insuffisance rénale
Processus infectieux  : par voie orale (ingestion) ou par simple contact des muqueuses avec la bactérie (yeux, truffe, organes génitaux, plaies cutanées)
Incubation de la bactérie  : 5 à 6 jours
Matières virulentes  : urine
Prévention médicale  : Vaccin valence L  ; primo vaccination en 2 injections, puis rappel annuel.
Prévention sanitaire  : isolement, désinfection, attention aux mares, étangs et flaques d'eau (peuvent être réserve de ce germe).


L'Hépatite de Rubarth
Symptômes : gastro-entérite, uvéite
Processus infectieux  : par voie orale et nasale
Incubation du virus  : 4 à 6 jours
Matières virulentes  : les selles et urines
Prévention médicale  : Vaccin valence H  ; primo vaccination en 2 injections, rappel l'année suivante puis tout les 2 ans.
Prévention sanitaire  : isolement, désinfection des locaux


La Leishmaniose
Symptômes : perte de poids , anorexie, ulcérations cutanées , boiteries, atteinte rénale dans les cas les plus graves. Maladie mortelle si non traitée.
Processus infectieux  : par la piqûre d'un insecte ressemblant à un moustique : le Phlébotome (région méditerranéenne)
Incubation du virus  : variable
Matières virulentes  : aucunes, la maladie ne se transmet pas d'animal à animal
Prévention médicale  : il n'existe pas de vaccin . Insecticides et moustiquaires.
Prévention sanitaire  : protéger son chien si on séjourne en région méditerranéenne


La Piroplasmose
Symptômes : fatigue brutale, fièvre, anémie, muqueuses roses ou blanches, urines foncées. Maladie mortelle si non traitée .
Processus infectieux  : contamination par les tiques contaminées par le virus
Incubation du virus  : 4 à 21 jours
Matières virulentes  : aucunes
Prévention médicale  : Vaccin spécifique ( Pirodog ) mais non garanti en terme d'efficacité, anti-tiques
Prévention sanitaire  : bien inspecter le pelage de votre animal après une ballade en forêt ou dans les champs pour détecter la présence éventuelle de tiques. La maladie est une urgence , elle doit être soignée chez un vétérinaire.


La rage
Symptômes : salive abondante, tremblements, agressivité
Processus infectieux  : morsure, griffure ou léchage d'une plaie par un animal contaminé (renard, chien, chauve-souris)
Incubation du virus  : 1 mois environ
Matières virulentes  : salive
Prévention médicale  : Vaccin valence R , une injection chaque année ( On vaccine aussi les chats ), si morsure soigner la plaie au plus vite
Prévention sanitaire  : attention en forêt et dans les pays où la maladie n'est pas éradiquée.

Maladies dermatologique du chien

La teigne
Symptômes  : lésion cutanée superficielle, dépilation et zone à contour érythémateux.
Processus : contamination par contact avec un animal malade ou porteur sain, ou dans le milieu extérieur contaminé par les spores des champignons responsables ou les poils disséminés
Incubation du champignon  : jusqu'à 15 jours
Matières virulentes  : pelage des animaux
Prévention : isolement des animaux atteints, bonne hygiène des mains, désinfection des locaux


La gale
Symptômes  : siégeant surtout au niveau des oreilles , la gale se présente sous forme de cérumen très foncé et très abondant avec une mauvaise odeur . L'animal se gratte beaucoup.
Processus : c'est un acarien qui est responsable de la maladie
Matières virulentes  : le cérumen des oreilles et les secrétions purulentes dues à l'otite qui peut s'être formée.
Prévention : bonne hygiène des oreilles de votre animal, s'assurer souvent qu'elles sont propres.

Parasites du chien

Les puces
Acariens contre lesquels il faut lutter chaque mois , aussi bien chez votre chien que chez votre chat ; celles-ci leur rendant inconfortables le quotidien par leurs piqûres. Certains animaux, de plus, peuvent développer une allergie aux puces (plaque rouges et démangeaisons).
Il existe bon nombre d'anti-puces très efficaces. Préférez les « pipettes », faciles d'application et avec un moindre risque d'ingestion du produit par votre animal.

Les vers intestinaux
Il existe de très nombreuses espèces de vers différentes. Pour éviter que votre animal n'en soit infesté, une seule solution : la vermifugation
- tous les 6 mois chez votre chien adulte 
- vermifugation de la chatte ou de la chienne gestante 15 jours avant la mise-bas et 15 jours après la mise-bas
- pour un chiot âgé de 2 mois à 6 mois: vermifugation 1 fois par mois. 
- pour un chiot âgé de 6 mois à 1 an: une vermifugation à l'âge de 9 mois et une à 1 an.

Les tiques
Les tiques s’ancrent dans la peau du chien et aspirent le sang. On peut les retirer avec un crochet spécial afin de bien enlever la tête, qui pourrait provoquer des infections si elle était laissée. Il est important de traiter chaque mois un chat qui a accès à l’extérieur, tout au long de l’année. Les piqûres de tiques sont douloureuses et peuvent engendrer des maladies.

Autres pathologies

Le Pyomètre
Pathologie se développant chez les chattes et chiennes non stérilisées. C'est une infection de l'utérus, qui peut amener à la mort de l'animal si elle n'est pas traitée en urgence. Il se solde toujours par une stérilisation d'emblée. On le reconnaît par l'abattement de l'animal, et par les écoulements de pus par le vagin de la femelle.
C'est une maladie à ne pas prendre à la légère : la stérilisation de votre femelle est le meilleur moyen de prévention.

L'Otite et la Conjonctivite
Les animaux peuvent, tout comme nous, en être atteints. Pour éviter cela et assurer leur confort, faites une bonne hygiène des oreilles et des yeux de votre compagnon, à l'aide de produits spécifiques vendus chez votre vétérinaire.